Actualités

Retourner à l’accueil du site du conseil régional de Lorraine


Recherche Avancée

Facebook



 

Actualités

Le 03/02/2016

Hakisa guide les seniors dans la jungle numérique

Face au développement accéléré des outils numériques, les plus âgés peuvent vite se sentir déboussolés. En offrant la possibilité d'humaniser l'Internet des objets, la plateforme en ligne Hakisa a pour ambition de réconcilier les séniors avec l'univers des nouvelles technologies.

 

© illustration : Hakisa

 

Internet, réseaux sociaux, smartphone, tablette tactile, domotique… Perçus comme une révolution par les jeunes générations, ces outils technologiques peuvent laisser perplexes certains séniors. Pour surmonter difficultés et appréhension à surfer sur le web, ces derniers peuvent désormais compter sur Hakisa. Fondée en 2011, cette plateforme numérique a été conçue pour aider les personnes âgées à s'approprier plus facilement les nouvelles technologies : "L'idée de départ était de permettre aux grands-parents de communiquer avec leurs petits-enfants via un système de messagerie électronique simplifié et sécurisé", rappelle Olivier Audouze, co-fondateur de la start-up à Meisenthal (57). Au fil des années les services proposés par Hakisa ne vont cesser de s'étoffer. Via un portail personnalisé, l'utilisateur a désormais accès à toutes les fonctionnalités d'Internet sur une page unique. Outre l'enregistrement de ses sites favoris, il peut organiser ses rendez-vous et inviter sa famille ou ses amis à participer à des événements. Depuis peu, chaque utilisateur a aussi la possibilité de partager des albums photos avec son entourage. Ces fonctionnalités ont été conçues avec l'aide du Laboratoire des usages en technologies d'information numériques de la Cité des sciences de Paris. "Un bouton et un seul correspond à une action et des couleurs très tranchées entre espace public et privé permettent à l'usager de faire facilement la distinction entre ces deux environnements", illustre Olivier Audouze.

 
"Nous voulons à tout prix casser la peur de mal faire ou de commettre une erreur que redoutent tant ces grands novices d'Internet que sont les séniors"
 

Alors que le secteur des services ne cesse de se numériser, Hakisa propose aux séniors un accès à l'espace client de leur mutuelle santé, de leur banque ou de leur caisse de retraite. L'ergonomie du portail a en effet été pensée pour que l'utilisateur non-aguerri se sente en confiance. Une aide personnalisée par vidéoconférence peut en outre lui être proposée en cas de difficultés : "Nous voulons à tout prix casser la peur de mal faire ou de commettre une erreur que redoutent tant ces grands novices d'Internet que sont les séniors", souligne Olivier Audouze. Solution gratuite, Hakisa compte aujourd'hui 21 000 abonnés et entend bien étendre ce nombre avec l'arrivée progressive des objets connectés au domicile des séniors : capteurs de température, détecteurs de présence ou de fumée, etc. Le projet Facilien, initié en 2015, préfigure cette petite révolution. S'appuyant sur les fonctionnalités d'Hakisa, cette plateforme multiservices s'adresse aux 45 000 membres du réseau APA et de l'Abrapa, les deux principales associations alsaciennes d'aide à la personne. Son objectif : faciliter les relations des personnes âgées avec leur famille et les aidants professionnels. "C'est notamment en renforçant l'intégration des objets connectés et autres objets relatifs à la santé au domicile des séniors que nous parviendrons à faire face au vieillissement de la population française", assure le co-fondateur d'Hakisa.

 
Zoom

La Silver économie : enjeux et perspectives en Lorraine
En 2030, un Lorrain sur trois aura plus de 60 ans, contre un sur cinq aujourd'hui. Ce phénomène de vieillissement de la population représente déjà de fortes opportunités de croissance pour les acteurs de la Silver économie. Entreprises et chercheurs régionaux développent des produits et services innovants dans les domaines du maintien à domicile, de l'alimentation, de l'autonomie, de la santé… Exemples.
 
Ressources utiles


Hakisa.com