Actualités

Retourner à l’accueil du site du conseil régional de Lorraine


Recherche Avancée

Facebook



 

Actualités

Le 02/01/2017

Robotix Academy : vers un cluster transfrontalier autour de la robotique industrielle

Axé sur la formation, la recherche et le transfert de technologies robotiques, Robotix Academy se déploie dans toute la Grande Région. Ce projet Interreg porté par une quinzaine de partenaires est avant tout destiné à rendre les PME plus compétitives.

 

© Jennifer Fieutelot

 

"Notre objectif : aider aux transferts de technologies robotiques vers les industries de la Grande Région " explique Gabriel Abba, directeur du laboratoire LCFC à l'ENSAM et responsable du projet Robotix Academy, lancé début 2016. Ce projet d'enseignement et de recherche est tourné en premier lieu vers les PME afin d'améliorer leur compétitivité en favorisant l'innovation. Il est porté par le ZeMA (Zentrum für Mechatronik und Automatisierungstechnik), une entreprise à but non lucratif basée à Sarrebruck (Allemagne), créée par l'Université de Sarrebruck, la région Sarre et l'école supérieure d'ingénieurs et de commerce de Sarrebruck (HTW). Les Universités de Lorraine, de Liège, du Luxembourg et de Trèves (campus de Birkenfeld, Rhénanie), ainsi que le pôle MecaTech (Wallonie), mènent Robotix Academy en partenariat. Un grand nombre de partenaires stratégiques* (institutions, entreprises, centres techniques, etc.) interviennent également : "À partir de leurs domaines d'expertise, ils nous suggèrent des pistes de développement intéressantes" précise Gabriel Abba.

 
"Nous créons un robot démonstrateur permettant aux entreprises de tester nos technologies"
 

Robotix Academy intéresse tous les secteurs industriels impliqués dans la production, le montage et la transformation (agroalimentaire, chimie, etc.) "Dans l'industrie, la robotisation des lignes de production ne se fait pas encore couramment. Nous pouvons aider les PME sur ce type de sujet en évaluant les possibilités de la robotisation et les gains de compétitivité, puis les conseiller en matière d'embauche ou de formation." Dans cette optique, Robotix Academy a créé un réseau et une offre de formation, et propose des cours sur la programmation des robots. "Nous travaillons aussi à la création d'un robot démonstrateur capable de manipuler des pièces lourdes, qui aidera les entreprises à distinguer si les technologies que nous proposons peuvent s'adapter à leurs besoins" ajoute Gabriel Abba. Au LCFC, il développe également depuis cinq ans, avec plusieurs doctorants, une technique de soudure robotisée par friction-malaxage, plus qualitative et moins polluante que la soudure classique. Elle est déjà utilisée dans la construction ferroviaire et la faisabilité de son transfert vers le secteur aéronautique est actuellement à l'étude.

 

Robotix Academy est développé dans le cadre du programme Interreg V A Grande Région et financé essentiellement par le Fonds européen de développement régional (FEDER) à hauteur de 4,2 millions d'euros (pour un budget total de 7 millions). En 2017, les porteurs du projet ont prévu de participer à des foires et conférences industrielles pour mieux faire connaître leurs recherches et les résultats de leurs travaux. Une semaine complète de cours pour les étudiants de master et les doctorants est également prévue à Liège (Belgique) en février. "À terme, notre objectif est de créer un pôle d'excellence en robotique industrielle dans la Grande Région " conclut Gabriel Abba.

 

* Voir liste complète sur http://robotix.academy/fr/partner/

 

 
Ressources utiles


Le site de Robotix Academy

 
Lire aussi


"Comment réagissons-nous face à un robot ?"