Actualités

Retourner à l’accueil du site du conseil régional de Lorraine


Recherche Avancée

Facebook



 

Actualités

Le 19/01/2017

La recherche lorraine s’expose dans le métro parisien

Sur les murs de la station de métro Montparnasse-Bienvenüe, une fresque géante met à l'honneur des travaux "bio-inspirés" de chercheurs du CNRS. Parmi eux, un revêtement antireflet créé par des scientifiques de l'Institut Jean Lamour et du laboratoire SRSMC.

 

 

Un robot qui s'adapte comme le ferait un animal blessé, des colles inventées par des vers marins, des LED plus lumineuses grâce aux lucioles… Toutes ces recherches et applications inspirées de la nature sont actuellement présentées aux usagers du métro parisien. Elles constituent une fresque géante intitulée "Le vivant comme modèle" et exposée jusqu'en février le long des 134 mètres du couloir de la station de métro Montparnasse-Bienvenüe. Conçue par le CNRS en partenariat avec la RATP, cette fresque présente en textes et en images des résultats de recherche issus de laboratoires du CNRS dans le domaine de la bio-inspiration. On peut notamment y découvrir ceux de l'équipe "Matériaux bio-sourcés" de l'Institut Jean Lamour et du laboratoire structure et réactivité des systèmes moléculaires complexes (SRSMC) sur "un revêtement antireflet qui imite les yeux des papillons de nuit". Organisée en six chapitres - se déplacer, soigner, concevoir, préserver, optimiser et apprendre - la fresque est également accessible en ligne dans une version interactive et enrichie.

 

"Des petites bosses juxtaposées, plus petites que la longueur d'onde de la lumière, qui forment des motifs hexagonaux." Voilà à quoi ressemble l'œil d'un papillon de nuit et ce qui lui confère "les meilleurs propriétés antireflets de la nature". C'est cette microstructure qui a inspiré les chercheurs lorrains pour créer un revêtement qui ne reflète pas les micro-ondes. Réalisé en collaboration avec des équipes anglaise, biélorusse et allemande, ce matériau "biomimétique, hyper-léger et très peu coûteux" est également bio-sourcé. Il pourrait trouver des applications dans le domaine aérospatial ou encore militaire.

 
Ressources utiles


La version web de la fresque "Le vivant comme modèle"

+ d'infos sur le revêtement antireflet de l'IJL et du SRSMC