Actualités

Retourner à l’accueil du site du conseil régional de Lorraine


Recherche Avancée

Facebook



 

Actualités

Le 22/06/2016

"Eucor – Le Campus européen" : la 1re université européenne pose ses fondations dans le Rhin supérieur

Créé début 2016, "Eucor – Le Campus européen" regroupe quelque 126 000 étudiants et 15 000 enseignants-chercheurs issus de 5 universités françaises, allemandes et suisse, réparties dans un rayon de 200 km. En plein essor, cette entité mutualise les activités de ses établissements membres.

 

© Jean-François BADIAS

 

Favoriser la coopération transfrontalière scientifique et la mobilité étudiante, c'est le but d'Eucor – Le Campus européen, fondé par les universités de Bâle, Fribourg-en-Brisgau, Haute-Alsace et Strasbourg, et par le Karlsruher Institut für Technologie. Il a été inauguré le 11 mai en présence des représentants des établissements, du commissaire européen à la recherche Carlos Moedas et de Thierry Mandon, secrétaire d'État à l'Enseignement supérieur et à la Recherche. "Les cinq universités fonctionnent déjà en réseau depuis 1989, explique Aurelle Garnier, coordinatrice de Eucor – Le Campus européen pour l'Université de Strasbourg. Il existait par exemple une mobilité étudiante ponctuelle entre ces établissements, distants d'une heure à 1h30 en voiture ou en train. À partir de 2014, nous avons voulu consolider et approfondir cette dynamique avec la création du Campus européen."

 
"Une vraie entité juridique européenne à dimension transfrontalière"
 

Première étape de structuration du Campus européen : la création, début 2016, d'un GECT (Groupement européen de coopération territoriale). "Le Campus européen est devenu une véritable entité juridique européenne, précise Aurelle Garnier. Il a pour objectif d'avoir son personnel propre, financer des projets de recherche, répondre à des appels d'offres, etc. Chaque établissement du groupement pourrait par exemple déléguer des compétences à un autre établissement membre (ex. : assurer des enseignements pour un doctorat). Ce fonctionnement ressemble à celui des COMUE (communautés d'universités et d'établissements), avec une dimension transfrontalière." Dans le cadre d'un projet Interreg 2016-2018, l'équipe d'Eucor – Le Campus européen met en réseau les interlocuteurs des universités et développe des actions structurantes : cartographie de la recherche, portail en ligne recensant les formations internationales proposées par les universités partenaires, développement de procédures simplifiées pour faciliter la mobilité des étudiants et les projets transfrontaliers de recherche ou de formation… Les personnels des établissements ont aussi initié des démarches communes en vue d'accroître l'attractivité du Campus européen (présence sur les salons, etc.)

 

© Catherine Schroder / Unistra

 

Pour les années à venir, Eucor – Le Campus européen porte de nombreux projets : "Nous développons un cluster de recherche sur le thème de la durabilité et nous étudions aussi la création d'une grande infrastructure de recherche sur les technologies bio-innovantes." Par ailleurs, il pourrait être possible de mutualiser les enseignements de disciplines rares. Pour mener à bien ces projets, outre les fonds Interreg, le Campus européen bénéficie de divers financements : contrat triennal du Ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche ; fonds de l'Eurométropole de Strasbourg, de la Région Grand Est et du land du Bade-Wurtemberg ; investissements d'avenir. Les cantons suisses de Bâle Ville et Bâle Campagne apportent aussi leur appui au projet.

 
Zoom

Rapport de la CPU : des propositions concrètes pour revaloriser les "disciplines rares"
Le 24 mars 2015, trois présidents d'université, Fabienne Blaise (Lille III), Pierre Mutzenhardt (Lorraine) et Gilles Roussel (Marne-la-Vallée), remettaient à la ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche un rapport sur les "disciplines rares".
 
Ressources utiles


Site d'Eucor – Le Campus européen