Actualités

Retourner à l’accueil du site du conseil régional de Lorraine


Recherche Avancée

Facebook



 

Actualités

Le 19/12/2016

Observatoire hommes-milieux Pays de Bitche : un projet collaboratif au plus près du territoire

Espace rural mosellan frontalier de l'Allemagne, le Pays de Bitche regroupe 36 000 habitants. Jusqu'en 2019, ce territoire accueille un Observatoire hommes-milieux (OHM), dispositif de recherche pluridisciplinaire et participatif associant étroitement la population locale aux projets développés.

 

© Fabien Hein

 

Comprendre les enjeux économiques, sociaux, écologiques et culturels des relations entre un territoire et ses habitants : c'est la vocation de l'Observatoire hommes-milieux du Pays de Bitche, créé en mars 2015 dans le Nord-Est de la Moselle. "Je travaillais au Nunavik (Québec) dans le cadre d'un OHM chargé d'évaluer les impacts de l'installation de mines de nickel, explique Fabien Hein, à l'origine du dispositif mosellan. Originaire du Pays de Bitche, j'ai proposé la création d'un Observatoire similaire sur ce territoire, en mutation profonde depuis le départ des garnisons qu'il accueillait." Le projet fait intervenir une douzaine de chercheurs (sociologue, ethnologue, biologiste, écologue, géographe, germaniste, etc.) issus de laboratoires de l'Université de Lorraine*. Il se déploie en partenariat avec le Parc naturel régional (PNR) des Vosges du Nord, l'Office national des forêts (ONF), l'Agence de l'Eau Rhin-Meuse et les associations locales.

 
"Notre équipe de recherche a tout à apprendre de ceux qui vivent sur place"
 

Les chercheurs de l'OHM abordent leurs travaux selon une approche exploratoire et pluridisciplinaire : "Nous nous astreignons à travailler ensemble en cherchant des terrains d'entente, au-delà de nos réflexes disciplinaires" précise Fabien Hein. Parmi les thèmes au programme, les tiques et la maladie de Lyme, étudiées par un parasitologiste, ou encore les puits de carbone d'origine humaine ou naturelle, comme les tourbières. "Nous avons aussi recruté une étudiante de master qui va travailler pendant six mois sur la perception de la réintroduction des lynx en Allemagne et le retour des loups dans le Grand Est."

 

Les recherches se déroulent sur un mode collaboratif , avec et pour les habitants du Pays : "Nous considérons que nous avons tout à apprendre des citoyens qui vivent sur place : élus, éleveurs, chasseurs, écoliers, militants écologistes, etc. Nous les associons donc étroitement à nos recherches." Outre une conférence en octobre 2016 et, prochainement, des interactions sur internet, les populations locales se sont vu proposer des entretiens et questionnaires destinés à cerner leur sentiment d'appartenance au Pays de Bitche, entité géographique, linguistique et administrative qui s'étale sur trois ex-cantons. "Parmi les critères d'appartenance, il y a par exemple la langue platt, un dialecte régional proche de l'alsacien et de l'allemand" détaille Fabien Hein.

 

L'OHM Pays de Bitche est financé pour quatre ans. Un premier séminaire de restitution des recherches menées par les porteurs de projets aura lieu en mars 2017. Autre objectif actuellement à l'étude : réaliser un livre qui documentera l'histoire et les initiatives menées dans le Pays de Bitche durant les trente dernières années, "illustré de photographies et écrit par des citoyens ordinaires, dans un langage accessible à tous" conclut Fabien Hein.

 

* 2L2S, LIEC, CERGAPE et CEGIL.

 
Zoom

"AFFORBALL : modéliser les évolutions de la filière forêt-bois dans le PNR des Ballons des Vosges"
Coordonné d'ici 2020 par le Laboratoire d'économie forestière de Nancy (LEF), le projet AFFORBALL vise à proposer des solutions durables pour la filière forêt-bois dans un nouveau contexte climatique et économique. Son objet d'étude : le parc naturel régional des Ballons des Vosges.
 
Ressources utiles


Le site de l'OHM Pays de Bitche