Actualités

Retourner à l’accueil du site du conseil régional de Lorraine


Recherche Avancée

Facebook



 

Actualités

Le 02/05/2011

ILTET : innovation et puériculture

A Nancy, 2 chirurgiens-dentistes créent des articles de puériculture innovants. Leur produit-star : une tétine physiologique. Elle permettrait de prévenir les troubles orthodontiques, évitant ainsi aux enfants le port d’appareils dentaires.

 

 

François Favé-Lesage est chirurgien-dentiste. Son activité l’a amené à étudier les troubles du développement maxillo-facial. Il y a quelques années, il constate que 70% de ses patients adolescents ont besoin de porter un appareil dentaire. Le praticien entreprend des recherches pour tenter de comprendre les raisons de ce pourcentage élevé. Conclusions : "Chez les populations primitives, les enfants étaient nourris de façon naturelle au sein maternel. On estime que 0 à 2% d’entre eux auraient eu besoin d’être appareillés." Pour François Favé-Lesage, le recours aux systèmes actuels d’allaitement artificiel (tétines et sucettes) est à l’origine de troubles de la mâchoire. Ses conclusions sont confirmées par l’étude de Labbok & Hender (1987) et Davis & Bell (1991). Elles révèlent que l’utilisation des tétines actuelles conduit à un taux de 32,5 % de malocclusions (chevauchement des dents) à l’âge de 3 ans, et de 89,6 % pour les enfants âgés de 12 à 17 ans. "En plus de ces déformations, les enfants peuvent rencontrer des problèmes respiratoires et de déglutition."

 

En 2008, après 2 ans de recherche et les premiers plans, François Favé-Lesage s’associe à Etienne Leroy, chirurgien-dentiste et à Stanislas Voinot, docteur ès sciences. Ils fondent à Nancy l’entreprise ILTET et planchent sur la conception d’une tétine aux caractéristiques proches de celles du sein maternel. "Avec une tétine traditionnelle, l’enfant respire plus par la bouche que par le nez, ce qui n’est pas naturel. De plus, les muscles sollicités sont labiaux et jugaux ce qui, à terme, risque d’entraîner des déformations maxillo-faciales", explique François Favé-Lesage. "L’usage de notre produit permet une tétée plus sereine : le bébé adopte naturellement une respiration nasale et il utilise ses muscles masticateurs, comme s’il était nourri au sein." Il y a 2 ans, après plusieurs prototypes, les médecins déposent un brevet pour leur tétine physiologique de nouvelle génération.

 

Depuis 3 mois, plusieurs mères testent cette tétine, avec des résultats très proches des attentes des concepteurs. François Favé-Lesage recherche des pédiatres afin de mettre en place un protocole d’observation sur un plus grand nombre d’enfants. "Cela nous permet d’apporter quelques modifications au prototype, de noter les impressions des mamans et la façon dont tètent les bébés." ILTET planche également sur la conception d’autres articles de puériculture, notamment une sucette anatomo-physiologique dont la demande de brevet vient d’être déposée. "D’ici la fin de l’année, nous devrions commercialiser nos produits en pharmacies, parapharmacies, grands magasins spécialisés et sur Internet."

 

ILTET a bénéficié de l’aide de l’Incubateur Lorrain, de la Région Lorraine, du Ministère de la Recherche et d’Oséo. L’entreprise figure au palmarès 2009 du concours national d’aide à la création d’entreprises de technologies innovantes, dans la catégorie "Santé, biotechnologies et pharmacie".