Actualités

Retourner à l’accueil du site du conseil régional de Lorraine


Recherche Avancée

Facebook



 

Actualités

Le 22/09/2015

Fonds Élie Cartan : des sources précieuses pour l'histoire de la géométrie au XXe siècle

Professeur à la faculté des sciences de Nancy de 1903 à 1909, Élie Cartan (1869-1951) est une figure majeure de la géométrie. Depuis 2013, ses archives sont ouvertes aux chercheurs. Directeur du Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri-Poincaré (Université de Lorraine), Philippe Nabonnand explique comment s'organise l'analyse de ce fonds.

 

 

Eureka Lorraine : Comment le fonds Élie Cartan s'est-il constitué ?
Philippe Nabonnand : Il y a 4 ou 5 ans, la famille d’Élie Cartan a déposé ses archives à l’Académie des Sciences, qui en a dressé l’inventaire. Puis un groupe de chercheurs européens s’est formé, avec le projet d’étudier ce fonds riche. En 2014-2015, notre laboratoire (Archives Henri Poincaré) a accueilli en post-doc une jeune chercheuse, EmmyLou Haffner, grâce à un financement de l’Université de Lorraine et de la Région Lorraine. Elle a établi une description commentée de chaque page du fonds et construit une base de données qui représente un outil précieux pour la recherche.

 

Que trouve-t-on dans ces archives ?
D’abord, une dizaine de cahiers de notes de cours. Par exemple, Cartan y commente un cours d’Henri Poincaré suivi pendant ses études, ce qui nous offre une belle mise en abyme. Dans une vingtaine d’autres cahiers, Élie Cartan décrit son activité de mathématicien au jour le jour, en notant un fragment du cours qu'il vient de donner, une discussion avec un étudiant, des remarques sur une thèse qu'il encadre, etc. Le plus intéressant, dans ces cahiers, ce sont peut-être les exemples de calculs qu'il élabore, et qui le font converger peu à peu vers l'énoncé d'une théorie ou d'une méthodologie – par exemple, pour sa classification des espaces symétriques.
Enfin, ses archives comprennent une abondante correspondance avec son réseau national et international. Citons le mathématicien Hermann Weyl : Cartan a échangé avec lui sur la notion de connexion, dans le contexte des recherches sur la théorie de la relativité générale. Le fonds comporte d'ailleurs quelques brouillons de lettres adressées à Einstein.

 
"Les archives d'Élie Cartan montrent un chercheur cheminant pas à pas vers une découverte"
 

En quoi ce fonds est-il remarquable et quelles disciplines intéresse-t-il ?
Il est très intéressant pour l'histoire de la géométrie au XXe siècle, notamment parce qu'on y voit à l'œuvre des processus de recherche. On comprend comment un chercheur chemine vers une découverte en "bricolant" des exemples successifs – au-delà de la démonstration élégante qu'il reconstruit ensuite pour être publié ! À ce titre, les cahiers de Cartan pourraient être utilisés pour la formation des mathématiciens. Mais ces archives concernent aussi l'histoire de la physique théorique et l'histoire sociale des sciences.

 

Où en sont les travaux consacrés aux archives d’Élie Cartan ?
Le 18 décembre prochain, nous organisons à la Maison des sciences de l'homme Lorraine (Nancy) une journée intitulée "Autour du fonds d’archives Élie Cartan". Ce sera l'occasion de présenter l'outil de recherche mis au point par EmmyLou Haffner, d'échanger autour de travaux récents sur Cartan et son œuvre, et de définir un véritable programme de recherche autour du fonds.

 

© photo : University of St Andrews, Scotland

 
Zoom

Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri Poincaré
Le LHSP (Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie) a l'ambition de développer un modèle d'équipe transdisciplinaire. Son originalité : réunir dans un même projet des scientifiques intéressés à l'histoire et à l'épistémologie de leur disciplines, et des philosophes et historiens prêts à apprendre les contenus scientifiques et à guider les travaux historiques et philosophiques des scientifiques.
 
Lire aussi


Archives Poincaré : la correspondance d'un savant "hors échelle"

 
Ressources utiles