Actualités

Retourner à l’accueil du site du conseil régional de Lorraine


Recherche Avancée

Facebook



 

Actualités

Le 27/10/2016

Fabrication additive : un secteur d’avenir dans le Grand Est

Le Grand Est se positionne parmi les leaders européens de la fabrication additive. Directeur d'IREPA Laser, centre de ressources technologiques pour le traitement des matériaux par laser basé à Illkirch-Graffenstaden, Jean-Paul Gaufillet brosse un panorama régional de ce secteur dynamique.

 

Légende : Fabrication additive par procédé CLAD® © Irepa Laser

 

Eureka Lorraine : Quels sont les atouts du Grand Est en matière de fabrication additive ?
Jean-Paul Gaufillet :
Dans notre région, deux acteurs ont développé des technologies propriétaires. Le CIRTES a mis au point la stratoconception, qui consiste à "couper en tranches" un objet pour le reproduire en 3D à partir de tôles d’épaisseurs différentes. Pour sa part, IREPA Laser a élaboré le procédé CLAD® (construction laser additive directe), breveté en 1995 et exploité depuis 2012 par notre start-up BeAM (Be additive Manufacturing). La diffusion de ces technologies auprès de leurs utilisateurs est assurée notamment par la plateforme Platinium 3D.
Ajoutons que, pour optimiser les formes et les coûts des pièces fabriquées, ces technologies peuvent être associées à d’autres procédés, comme la fusion laser sur lit de poudre et le CLAD® ou l’usinage classique.

 
"La fabrication additive permet des économies et le développement de nouveaux marchés"
 

Quelles sont les principales applications de ces technologies ?
Pour le moment, elles sont utilisées essentiellement dans l’aéronautique, où l’exigence de qualité et le sens de l’innovation sont au premier plan. Outre la fabrication de pièces, CLAD® est employée pour effectuer des réparations de grande précision sur des joints tournants de moteurs d’avion ou d’autres pièces très onéreuses. Celles-ci vont pouvoir être réparées jusqu’à dix fois, contre une à deux réparations avec les techniques habituelles. Ce procédé permet donc des économies substantielles pour les grands acteurs du secteur, avec à la clé des marchés à développer pour leurs sous-traitants. Autre exemple : la fabrication de colis en carton sur mesure grâce à la stratoconception, qui permet par exemple de transporter en toute sécurité des pièces de verre très fragiles.

 

Quels sont les enjeux et les perspectives pour la fabrication additive régionale ?
Un grand projet structurant se développe actuellement sous le nom de Big Smart Additive Manufacturing. Dès la fin 2016, il regroupera notamment IREPA Laser, le CIRTES, le CEA Tech, Platinium 3D, les instituts Carnot MICA et ICEEL, MICADO et CETIM CERMAT avec le soutien de Materalia . Notre objectif est d’apporter plus facilement des réponses ciblées aux industriels qui ont des besoins en gros outillage pour la fabrication de grandes pièces, en transférant les technologies matures vers les PME notamment. Nous pouvons concevoir par exemple des pièces qui vont remplir des usages traditionnels mais qui seront plus légères, leur fabrication demandant moins de matière et d’usinage.
Plus largement, les perspectives sont bonnes car la fabrication additive fait son chemin aux niveaux national et européen. Les laboratoires comme les centres techniques s’équipent en machines, et les procédés entrent peu à peu dans les référentiels des formations initiales et continues. Pour les jeunes et les professionnels, IREPA Laser propose des stages et une formation diplômante post-BTS ou DUT comprenant des travaux pratiques sur machines.

 
Zoom

Platinium 3D fait entrer la métallurgie dans une nouvelle dimension
Lancée en mars dernier à Charleville-Mézières, cette plateforme dédiée à l'impression en trois dimensions doit redynamiser l'industrie métallurgique du territoire Champagne-Ardenne en aidant l'ensemble des acteurs de la filière à s'approprier cette technologie d'avant-garde.
 
Ressources utiles


Le site de BeAM, premier constructeur européen de machines de fabrication additive

 
Lire aussi


Fabrication additive et procédés innovants : une nouvelle filière pour les futurs ingénieurs

Créative Industrie : l'impression 3D par frittage de poudre